☀️ -15% sur votre première commande avec le code DELICATE - Livraison colissimo 24/48 heures offerte ☀️
☀️ -15% sur votre première commande avec le code DELICATE - Livraison colissimo 24/48 heures offerte ☀️

Les violences conjugales ont toujours été présentes, elles peuvent prendre plusieurs formes. 

C’est un sujet qui fait débat autant auprès des chercheurs que des intervenants qui œuvre dans le domaine. Les violences conjugales ne sont pas une théorie unique ou expliquer par des facteurs unique, c’est complexe. 

Elles peuvent avoir lieu aussi bien dans les couples hétérosexuel, que les couples homosexuel. 

Les violences conjugales se définissent de deux façons différentes, la prise de contrôle et la violence conjugale situationnelle.

Qu’est ce que la violence conjugale ?

La violence conjugale  suit un schéma circulaire qui va à terme effacer la dernière étape. Les étapes sont la tension, l’agression, la justification et la réconciliation.

Il s’agit d’un cercle vicieux, qui s’installe progressivement sans que la victime s’en rende compte dans la plupart des cas. 

Cela se finit souvent avec l’instauration d’un climat anxiogène ou le partenaire qui subit la violence conjugale. Sous n’importe quelle forme de violence, elle va développer de la peur, de la honte, de la culpabilité, du doute et surtout de l’impuissance face à la personne en face. 

Ce cycle est mis en place par “l’agresseur” afin de garder le contrôle et de maintenir sa domination sur sa victime. Dans le cas d’une relation conjugale ou la violence règne, ce cycle se répète en continue et de plus en plus souvent.

Deux perspectives de violence

La prise de contrôle

Dans ce type de violence conjugale, elle inclut donc qu’un des deux partenaires utilise divers stratagèmes pour maintenir un contrôle général sur l’autre. Bien que ce type de violence conjugale puisse être perpétré par les deux sexes, il a été prouvé que ce sont généralement les femmes qui subissent et les hommes qui exercent ce genre de violence

Ce type de violence conjugale se caractérise surtout par un contrôle écrasant  exercé dans différentes sphères de la victime, mais aussi par la  récurrence et la gravité des comportements violents qu’elle subit.

La violence conjugales situationnelle

La violence conjugale situationnelle peut provenir  de conflits ou même de différends ponctuels entre deux conjoints. En effet, le conflit vient du stress, comme une réponse inadaptée à l’exaspération mais aussi à la colère accumulée dans le couple. Dans ce cas de violence conjugale il n’y a pas de schéma ni de cycle du contrôle. La violence conjugale de ce type s’inscrit surtout dans une dynamique violente de gestion de conflit. Ce type de violence est un cas isolé minime et beaucoup plus fréquent.

Différentes formes de violences conjugales

Il existe 5 formes répertoriées de violences conjugales, elles vont de paires avec le cycle de contrôle et de domination. 

Pour commencer, la violence psychologique. Elle est difficile à différencier de la violence verbale. Elle est subtile et elle est difficile à détecter par l’entourage et la victime.

Généralement elle se voit lorsque l’on perçoit une dévalorisation de l’autre, une attitude et des propos méprisants, un isolement social, violence sur des objets ou des animaux.

Ensuite nous avons la violence verbale, qui est souvent banalisée. Elle accompagne souvent d’autres formes de violences et elle est utilisée pour humilier, intimider l’autre. Elle se traduit le plus souvent par du sarcasme, des insultes, des hurlements, des chantages menaces par exemple.
Nous avons la violence physique qui est la plus médiatisée, avec des blessures souvent déguisées en accident. Des coups, des bousculades, des brûlures, des morsures, et tout ceci peut conduire à l’homicide.

Les violences sexuelles qui existent aussi mais qui restent tabou à cause de la honte, c’est les violences les moins dénoncées et elles s’accompagnent souvent d’autres formes de violences.

Les manifestations des violences sexuelles sont nombreuses, agressions sexuelles, attouchements sexuels, omposition de pratique sexuelles non désirées, harcèlement et intimidation et brutalité en vue d’une relation sexuelle non consentie, suivi de dénigrement sexuel, et le viol conjugal. 

Enfin la violence conjugale la plus méconnue, la violence économique. Dans le cas de ce type de violence il s’agit de mettre une entrave financière même si la victime occupe un emploi.

Elle se traduit par une privation ou un contrôle des ressources financières et matérielles, sur les cartes bleu ou l’argent de la victime par exemple. L’agresseur va surveiller les activités économiques de sa victime et si possible créer une dépendance financière. Cela peut aller jusqu’à faire des dépenses excessives qui mettent en danger le budget familial. 

Ma Délicate Culotte vous soutient

Mesdames, messieurs, si vous êtes victimes de violences, ne vous cachez pas, vous n’avez pas à avoir honte. Il faut que vous en parliez autour de vous pour que vous puissiez avoir de l’aide si elle est nécessaire, pour faire évoluer la mentalité et arrêter d’avoir des tabous qui peuvent conduire à des actes irréversibles et très graves. 

Rappelez vous, on ne tue/blesse/ humilie pas par amour. Il n’y a rien de normal dans ce genre de comportement. Ma Délicate culotte vous soutiendra toujours, n’hésitez pas à appeler les numéros d’urgence parfois votre vie en dépend.

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec Ma Délicate Culotte.

L’anorexie est une pathologie mentale qui fait partie des troubles du comportement alimentaire. Cette maladie touche très majoritairement les femmes âgées de 15 à 25 ans, mais même les femmes âgées peuvent être touchées.

C’est la pathologie mentale avec le taux de suicide le plus haut parmis tout les troubles psycatriques. 

Étymologiquement anorexie veut dire “perte d’appétit ». 

C’est quoi l’anorexie ?

L’anorexie est un trouble alimentaire psychiatrique, qui touche beaucoup plus les femmes que les hommes. Cette maladie se manifeste par une perte progressive de l’appétit et l’absence d’envie ou le refus de nourriture. L’anorexie est souvent qualifiée d’anorexie mentale car elle se joue dans un premier temps au niveau psychologique avant d’arriver à des actes physiques. 

Cette maladie va entraîner des carences ainsi que d’autres pathologies dans les pires des cas. 

En effet, il existe deux types d’anorexie mais dans les deux cas les troubles peuvent générer la mort si rien n’est fait pour pallier au manque.

Les deux types d’anorexie

L’anorexie restrictive est la formes d’anorexie la plus répandue avec comme manifestation, la phobies de la prise de poids, le rejet de toutes formes de nourriture, un contrôle excessive des calories et un obsession pour la maigreur ainsi qu’un faussement de son image personnelle. 

Souvent ce besoin de contrôle extrême s’accompagne d’un rejet de toute forme de plaisir, qu’il soit affectif, sexuel ou alimentaire.

L’anorexie boulimique est la forme qui s’accompagne de vomissements après avoir ingérer de grande quantité de nourriture de façon compulsive. Cette forme d’anorexie va souvent de pair avec la dépression à cause du dégoût et de la honte. 

Comme répercussion de cette maladie, les dents qui vont s’abîmer à cause de l’acidité présente dans l’estomac. 

 Est ce que cela existe chez l’homme ?

Oui, même si c’est beaucoup plus rare, souvent dû à un diagnostic un peu tardif. C’est très souvent des adolescents au profil psychologique fragile. Dans la plupart des cas il s’agit de jeune homme qui ont des comportement obsessionnel et souvent hyperactif.

Cependant les hommes ne représentent que 3 à 10 % des cas d’anorexie mentale, pourtant le pronostic de celle-ci sur les hommes est sévère.

Symptômes et causes de l’anorexie

Nous ne savons pas ce qui est l’élément déclencheur de l’anorexie, ça reste une pathologie mentale, les causes peuvent varier en fonction des gens. Nous savons juste que l’anorexie part d’un conflit psychologique et à son origine plusieurs causes possible :

-Un conflit avec les parents, un parent absent ou trop présent ou trop sévère.

-Un soucis scolaire

-Un deuil, surtout dans le cas des jeunes filles ou l’ont voit souvent la métaphore “du miroir intérieur brisé”.

-Abus sexuel durant l’enfance

-Surpoid et l’incapacité à l’accepter

-Une obsession pour le corps 

-Anxiété et angoisse

-Solitude et manque de repère

-Conflits  familiaux et impression de ne pas être à la hauteur.

Toutes les causes évoquées ne sont pas forcément arriver aux personnes atteintes d’anorexie mais ce sont des causes que l ‘on relève le plus. 

Il s’agit souvent d’un appel à l’aide très fort.

Séquelles et conséquences

 L’anorexie est une maladie qui va avoir un impact sur le long terme, autant physiquement que mentalement. 

Physiquement, lorsque le corps n’a plus de glucide il va utiliser la graisse et ce n’est pas du glucide de bonne qualité. Et surtout la graisse finit par disparaître, ce qui va rendre les jeunes filles atteintes d’anorexie sont souvent frileuses et ont besoin de se couvrir davantage.  De même les capacité physique et sportive sont drastiquement atteintes.

La peau va aussi changer d’aspect car elle n’a plus la graisse pour rester souple et élastique.  

Faute de nutriment, le corps va aussi stopper les règles .

Une phase critique est atteinte  lorsque, n’ayant plus de graisse ni de muscles à utiliser, l’organisme est obligé de s’attaquer aux organes pour continuer de fonctionner. 

Une fois ce cap passé c’est très compliqué d’en revenir. 

Le foie et les reins peuvent se dégrader, causant des problèmes très graves comme des  insuffisances rénales, et des dysfonctionnement hépatique plus ou moins important. 

Le cœur aussi peut être touché, de plusieurs façons. Il va déjà être affaibli par la maladie en générale, mais lors d’un manque de potassium le cœur ne peut plus réguler le rythme cardiaque, le cœur peut donc battre à tout rompre mais s’arrête aussitôt d’une seule coup.

Les séquelles psychologiques sont très lourdes, isolement, agressivité et tristesse, suivi de dépression et cela même avec les proches.  

Restez informé(e)s avec Ma Délicate Culotte

Les pathologies mentales ne sont pas des maladies à prendre à la légère au contraire. Ce sont souvent celles qui ont le plus d’impact dans la vie des malades et de ceux qui gravitent autour d’eux. Si vous voyez un de vos proches sombrer, ne le laissez pas seul, il va avoir besoin de vous surtout lorsque des maladie comme l’anorexie attaque lors d’une période dure comme l’adolescence.

Les séquelles peuvent vous suivre à vie alors si vous subissez quelconque sévices  ou que vous avez besoin d’être entouré faites le savoir, vous n’êtes pas seul. 

Retrouvez tous nos articles de blog sur la santé des femmes ici.

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec Ma Délicate Culotte.

La pilule contraceptive est un moyen de contraception hormonal oral. Elle se présente sous la forme de petits comprimés qu’il faut prendre quotidiennement, à heure fixe. C’est est un des moyens de contraception le plus utilisé en France. Effectivement, près de 43.4% des femmes de 35 à 44 ans utilisent cette méthode dans le but d’empêcher l’ovulation.

Qu’est ce que la pilule contraceptive ?

La plupart des pilules contraceptives combinent  deux hormones différentes.

Il s’agit de l’oestrogène et de la progestérone. Elles permettent de réguler le cycle de la femme. Le cycle menstruel dure 28 jours. A la fin de chaque cycle, c’est les règles.

Sur le marché il existe différentes marques de pilules contraceptives.

Les pilules contraceptives se différencient par les quantités d’œstrogènes et de progestatifs. La pilule contraceptive est prescrite uniquement par un médecin ou un gynécologue, sauf en cas de contraception d’urgence comme la pilule du lendemain. De plus, certaines pilules sont remboursées et d’autres non.

Quelques questions sur la pilule contraceptive

Quand prendre la pilule ?

La pilule est entièrement gratuite pour les mineurs de 15 à 18 ans, dans ce cas la prescription est confidentielle et protégée par le secret professionnel. Cependant, il n’y a pas d’âge pour prendre la pilule, il faut évoquer le sujet au moment où la vie sexuelle de la jeune femme commence. 

La seule préconisation, c’est qu’il faut attendre les premières règles pour prendre la pilule contraceptive.

Les différents types de pilules

Aujourd’hui il existe plusieurs types de pilules contraceptives, la pilule oestro-progestative ou la pilule progestative. 

La pilule oestro-progestative

La pilule oestro-progestative est souvent proposée aux femmes qui ne présentent aucun risque. Son efficacité approche 99%. Toutefois, la pilule est efficace à condition de la prendre régulièrement. 

La pilule oestro-progestative est aussi appelée pilule combinée en raison des deux hormones qu’elle contient.

Cette pilule ne peut être prescrite en cas de :

Sous ce type de pilule, il est possible de ne pas avoir de règles en cas de prise en continue. En effet, le cycle menstruel est artificiel ainsi la pilule arrête l’ovulation.

La pilule progestative

La pilule progestative contient comme son nom l’indique uniquement de la progestérone. 

Cette pilule est souvent utilisée lorsque la pilule oestro-progestative est contre-indiquée.

La prise d’une pilule micro-progestative doit se faire très rigoureusement. Soit, tous les jours à la même heure. Ceci même pendant les règles ! Le retard d’une prise ne doit pas dépasser plus de 3 heures.

Il y existe des pilules progestatives avec lesquelles vous pouvez avoir vos règles et d’autres non.

Comment fonctionne la pilule ?

C’est très simple, la pilule remplace le cycle naturel de la femme par un cycle artificiel. Les ovaires cessent de libérer des ovules ce qui rend l’ovulation et la grossesse impossible et en plus les glaires cervicaux deviennent plus épais ce qui barre le passage aux spermatozoïdes.

Enfin, la muqueuse utérine devient plus fine et incomplète ce qui rend difficile la fixation de l’œuf à la paroi de l’utérus. Cependant, la pilule ne protège en rien des éventuelles ITS.

L’efficacité de la pilule

Officiellement, la pilule est efficace à 99,7%. Cependant, cela est vrai à condition qu’elle ne soit pas oubliée. Il y a aussi d’autres facteurs qui peuvent diminuer son efficacité, comme les vomissements, la diarrhée  et même parfois l’interaction avec certains médicaments. 

Au moindre doute, il est préférable d’utiliser un préservatif.

Les effets de la pilule contraceptive

Les effets indésirables

De ce fait, ils sont propres à chaque femme, cependant certains sont récurrents. Les effets indésirables sont propres aux contraception oestro-progestatifs mais peuvent parfois être liées à une marque de pilule en particulier. 

Comme effets négatifs, ont à la prise de poids, acnés, la sensation de jambes lourdes, la baisse de la libido et les douleurs au niveau de la poitrine

En ce qui concerne les pilules progestatives, il peut arriver qu’elles provoquent des aménorrhées, du spotting et un mauvais contrôle du cycle. 

Si vous êtes sujette à ce genre de symptômes il est important d’aller consulter votre gynécologue. Il pourra ensuite vous prescrire une pilule contraceptive avec des dosages différents qui pourra alors mieux vous convenir. 

Comme inconvénient, celui qui revient le plus est la prise quotidienne à heure fixe. Il faut toujours l’avoir sur soi au cas où et il faut y penser. 

Les effets positifs de la pilule contraceptive

La pilule contraceptive aide à réguler le cycle lorsqu’il est irrégulier et dans certains cas la pilule permet de diminuer la douleur pendant les règles. Petit plus, les règles durent beaucoup moins longtemps, une moyenne de 4-5 jours contre 7 minimum sans pilule.

Point positif supplémentaire, il s’agit d’un des contraceptifs les plus fiables.

De plus, on peut noter aussi que la pilule contraceptive à un impact positif retrouvé sur le cancer de l’ovaire. On parle d’une réduction de 30 à 50% selon la durée de prise de la pilule, avec un effet qui persiste jusqu’à 30 ans après l’arrêt.

Les règles sous pilule contraceptive

L’effet de la pilule sur vos règles

La pilule contraceptive, selon celles que vous prenez, l’effet sur les règles sera différent.

Sous  pilule œstroprogestative, qui peut se prendre en continue ou en alterné.

Dans les deux cas, des hormones sont diffusées. Ainsi si vous avez vos règles elles sont artificielles. Les hormones ont pour effet de gonfler la muqueuse utérine et provoquer les règles.

En cas de pilule progestative, qui se prend en continue, il n’y a pas de règles. Cependant, des saignements peuvent quand même survenir et de manière plus irrégulière qu’avec les contraceptifs œstro-progestatifs.

La culotte menstruelle : une protection saine pour vos règles sous pilule 

En effet, que ce soit pendant vos règles, ou pour vos pertes blanches, vos fuites urinaires, nos culottes de règles seront toujours des alliées fiables. Vous pourrez être sereines, pendant 12 heures, peu importe votre flux, votre quotidien, vos activités sportives, votre contraception. 

Les atouts majeurs des culottes de règles sont : 

Effectivement, nos culottes ne contiennent aucun produit chimique, elles vous garantissent zéro odeur, et zéro sensation d’humidité. 

Chaque  femme est différente et chacune sa contraception. Même si cela peut prendre du temps, vous trouverez la contraception faite pour vous.

Peu importe celle que vous choisissez, Ma Délicate culotte vous soutiendra et nos culottes de règles vous seront utiles ! 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec Ma Délicate Culotte

Le patch contraceptif est un moyen de contraception hormonal, de la même famille que la pilule et l’anneau vaginal. Se collant sur la peau, le patch diffuse deux hormones dans le sang pendant trois semaines. On le retire lors de la quatrième semaine, ce qui va déclencher des saignements, les règles.

Qu’est ce que le patch contraceptif ?

D’apparence il s’agit d’un petit timbre à coller sur la peau et qui contient le progestatif et un œstrogène de synthèse, comme l’anneau vaginal ou la pilule. Il couleur peau ou bien transparent, et il peut être carré ou ovale.

Comment le patch contraceptif fonctionne-t-il ?

Les hormones se diffusent par la peau et ensuite dans le sang. Elles ont une action sur le cycle menstruel de la femme en bloquant l’ovulation et la nidation. Exactement comme les autres contraception hormonales.

Pour sa première utilisation, appliquer le patch sur la peau le premier jour des règles.

 Il est posé chaque semaine pendant 3 semaines consécutives, suivie d’une semaine d’arrêt. En pratique, la pose du patch s’effectue toujours le même jour de la semaine. Si vous posez le 1er patch le vendredi, vous le posez et l’enlevez le vendredi après trois semaines.

Les règles surviennent pendant les 7 jours durant lesquels vous n’avez pas de patch. En effet, le patch contraceptif suit aussi un cycle régulier tous les 28 jours.

Où coller le patch ?

Le patch contraceptif  peut se porter sur n’importe quelle partie du corps.

La poitrine est une zone à éviter. En effet, les seins sont trop sensibles pour recevoir une telle dose d’hormone.

Sinon le patch peut se coller sur les fesses, les bras, le dos, le ventre. Son efficacité ne dépend pas de l’endroit où il est placé. 

Pourquoi le patch contraceptif par rapport aux autres contraceptions ?

Souvent on entend que le patch contient moins d’hormones que les autres contraceptions, alors que c’est faux ! En effet, le patch contient 60% d’oestrogènes en plus que la pilule et trois fois plus que l’anneau vaginal. Le patch contient plus d ‘hormones dû à son mode de fonctionnement et à sa façon de faire pénétrer les hormones dans le corps ! 

Les hormones doivent traverser la peau et circuler ensuite dans le sang et pendant ce trajet une partie des hormones peut se perdre lors du processus d’assimilation. 

Une contraception facile à utiliser et efficace

Ce que les femmes recherchent c’est avant tout une contraception facile à utiliser et pratique.

Le patch contraceptif s’applique facilement sur la peau, à n’importe quel endroit et reste en place. De plus,il est efficace à 99,7%.

Le patch est résistant à l’eau, peu importe quelle eau que ce soit la mer, la piscine, chaude ou froide. Vivez donc sereinement votre vie sans crainte. En effet, le patch ne se décolle pas facilement.

De plus ce mode de contraception ne passe pas par le tube digestif comme la pilule par exemple. Vous avez donc très peu de risque de sensation de nausées ou de diarrhées.

En ce qui concerne les règles, le patch contraceptif vous laisse le choix, soit de le porter en continue ou bien de faire une pause toutes les trois semaines afin de provoquer des saignements.

Dans le cas où vous le porterez en continu, vous n’aurez pas de saignements.

Si vous le portez en continu durant les trois premières semaines,  soyez prudente. En effet, une grossesse peut arriver.Une fois ce délai passé il n’y a plus de risque.

Les contres indications et inconvénients

Attention, en cas de surpoids le patch est une contraception non conseillée. Il est même très déconseillé aux femmes dépassant les 90kg. 

En effet, au-delà de ce poids, la quantité d’hormones ne circule pas forcément dans le sang ce qui pourrait entraîner une grossesse non désirée. 

En ce qui concerne les inconvénients, les femmes se plaignent souvent du fait que ce n’est pas très discret. Il faut donc choisir son emplacement avec réflexion afin qu’il se voit le moins.  Certaines femmes se plaignent de sécheresse vaginale comme effet secondaire notable.

Par ailleurs, le patch contraceptif n’est pas remboursé.

Les règles avec le patch contraceptif

L’effet du patch contraceptif sur vos règles

Le patch diffuse deux hormones dans le sang, d’œstrogène et de la progestérone. Elles sont absorbées par la peau puis libérées progressivement dans le sang. Ces hormones ont une action sur le cycle menstruel de la femme. Effectivement, les hormones bloquent l’ovulation mais également la nidation. Elles vont créer des règles dites artificielles.


En ce qui concerne les règles, la prise d’hormones supprime l’ovulation et donc les vraies règles. Les règles sous patch contraceptif ne sont pas dues à l’ovulation mais simplement à la prise d’hormones. C’est pourquoi votre muqueuse utérine s’agrandit dans la plupart des cas. L’élargissement de cette muqueuse provoque alors des saignements.

Une culotte menstruelle : saine et pratique  pour affronter vos règles !

Aucune contraception n’est parfaite, donc peu importe celle que vous choisissez Ma Délicate culotte vous soutiendra et nos culottes de règles vous seront utiles ! Et elles sont discrètes ! 

En effet nos culottes de règles sont parfaites pour le quotidien avec leurs 12 heures d’absorption garantie et leur confort. 

Les culottes de règles peuvent aussi vous être utiles pour les fuites urinaires et les pertes blanches. 

Ainsi même si vous gardez votre patch en continue nos culottes vous seront quand même utiles.

Leur efficacité vous permettra de faire ce que vous voulez même pendant vos règles, car pourquoi changer son quotidien quand on a nos règles ? 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec Ma Délicate Culotte.

La puberté chez les jeunes filles est un passage obligatoire vers l’âge adulte. L’âge moyen de la puberté chez les jeunes filles se situe entre 9 et 13 ans, chez les jeunes garçons l’âge moyen est de 15 ans.

Le mot puberté vient du latin, “pubere” et signifie « se couvrir de poils ».

La puberté peut surprendre parfois mais il faut se souvenir que tout le monde aura la sienne, chacun à son rythme.

Pourquoi il y a tant de changements à la puberté ?

La puberté se manifeste par beaucoup de changements physiques et mentaux. Le corps change énormément pendant cette période. Autant pour les filles que les garçons. Par exemple, c’est le  développement de la pilosité, du corps, du métabolisme et des changements hormonaux.

Ces transformations sont dues à la maturation du système nerveux central et à la disparition du frein inhibant l’hypothalamus antérieur. 

Des hormones sont libérées. Notamment l’oestrogène chez les femmes. Elles créent une multitude de changements.

Changements physiques

Ces transformations sont dues à la maturation du système nerveux central et à la disparition du frein inhibant l’hypothalamus antérieur. 

Des hormones, l’oestrogène chez les femmes, sont alors libérées et créent une multitude de changements chez la jeune fille.

Ensuite, les seins se développent et prennent leur forme définitive vers 18 ou 19 ans, environ 3 ou 4 ans après l’arrivée des premières règles. Les jeunes filles prendront aussi souvent du poids au niveau du bassin, des hanches et de leurs cuisses.

Par ailleurs, la forme de la vulve évolue quelques années avant les premières règles. Les grandes lèvres seront davantage proéminentes. Puis les petites lèvres et le clitoris vont se développer peu à peu. 

Et enfin, la puberté correspond également à une poussée de croissance importante. Le squelette de la jeune fille grandit. Ainsi l’apparence physique se modifie peu à peu. La jeune fille devient une « femme ». On parle de l’agrandissement du bassin jusqu’à sa taille définitive, environ 4 à 5 ans après l’apparition des premières règles. 

Dernière chose, chaque jeune fille suit son propre développement. Il n’y a pas d’ordre pré-établi. La croissance, l’apparition des poils, des règles et des seins dépendent de chacune.

Changements psychologiques

La puberté est un bouleversement hormonal important.  En effet, cette période de transition peut s’avérer difficile à gérer car impossible à contrôler. 

Pas encore considérée comme une adulte, la jeune fille n’est plus considérée comme une enfant. Il faut apprendre à gérer ce nouveau statut. 

La puberté est souvent un âge compliqué, où il faut accompagner les jeunes filles. En effet ce n’est pas facile de voir son corps changer sans parfois comprendre les raisons.

C’est important de bien préparer son enfant à cette étape là de sa vie.

Se préparer à la puberté

Quelques conseils

Tout d’abord, n’oubliez pas de respecter la pudeur de la jeune fille. Autant sur le plan physique qu’intellectuel. En effet, les changements physiques majeurs peuvent parfois rendre les jeunes filles plus pudiques ou plus facilement susceptibles à certains mots, ou gestes. La puberté est une période parfois assez difficile à gérer pour les jeunes filles et pour leurs parents. 

Afin de traverser cette étape de la vie, il est important de savoir bien communiquer tout en ayant du respect et de la bienveillance.

Mettre en avant le fait que chaque individu est différent, afin qu’elle ne se compare pas aux autres. Les parents peuvent aussi lui rappeler leur amour inconditionnel et leur confiance. Et surtout ne pas oublier de parler des ITS. En effet la jeune fille aura toutes les cartes en main pour devenir une femme.

Chaque jeunes filles a besoin de son jardin secret pour se sentir en sécurité. Cela l’aide à se construire et renforcer son sentiment de confiance envers les parents. 

Devenir une femme n’est pas facile. Il faut se construire, apprendre des choses seule ou avec de l’aide. Il n’ y a pas de « parcours parfait”, alors pas de panique.

Une culotte menstruelle : votre alliée pour la puberté

Ma Délicate Culotte vous accompagnera tout au long de votre futur parcours de femme d’avenir, forte et indépendante ! 

L’âge de la puberté c’est aussi l’arrivée des règles chez les jeunes filles. Ainsi, il est essentiel de pouvoir parler librement des règles avec sa fille. Si vous avez des questions et que vous voulez aider votre fille à se préparer à l’arrivée des règles, alors lisez notre article juste ici.

Enfin, l’arrivée des règles, c’est l’arrivée des protections hygiéniques. Pas de panique, aujourd’hui il existe une solution saine, pratique et économique !

Nos culottes menstruelles sont adaptées à tous types de femme, quelque soit son âge. Nos culottes de règles commencent à la taille XXS, soit 30 et conviendront parfaitement à une jeune fille de 13 ans.

La culotte menstruelle deviendra votre alliée pour affronter la puberté. Pratique, la culotte s’enfile comme une culotte classique et absorbe l’équivalent de 50 ml de flux menstruel pendant 12 heures. Votre fille sera protégé toute une journée ou toute une nuit sans fuite !

N’attendez plus, adoptez les culottes menstruelles !

 « Changeons les règles ensemble » 

Prenez soin de vous avec Ma Délicate Culotte.

Le stérilet est une méthode de contraception. On l’appelle aussi “DIU” pour “dispositif intra-utérin ». 

Comme un petit objet long de 3 à 4 cm, en forme de T, iI est installé au fond de l’utérus. Le stérilet est efficace pendant 5 ans environ. 

On peut retrouver le stérilet sous plusieurs types : le stérilet en cuivre ou le stérilet hormonal. 

Le stérilet en cuivre permet de bloquer la fécondation en stoppant les spermatozoides et d’entraîner une action inlfammatoire de la muqueuse. De ce fait, elle ne reçoit ne peut recevoir d’ovule fécondé. 

Le stérilet hormonal contient un réservoir autour de la tige, qui diffuse un progestatif. 

Aujourd’hui, 25% des françaises sont adpetes du stérilet

Réputé comme douloureux leur de sa pose, le stérilet comporte néanmoins beaucoup d’avantages. Ma délicate culotte revient sur les atouts, les inconvénients et les risques du stérilet dans cet article. 

La pose du stérilet

Tout d’abord, si vous envisagez le stérilet comme moyen de contraception, il est nécessaire de consulter un professionnel de la santé tel qu’un médecin ou un gynécologue. 

La pose d’un DIU se fait après une visite médicale afin de s’assurer que la patiente ne présente pas de contre-indications. 

L’intervention ne dure que quelques minutes. De plus, celle-ci est dans la plupart des cas réalisée par un gynécologue ou une sage-femme et dans quelques cas par un médecin. 

Afin d’introduire le stérilet l’utérus, un inserteur est utilisé. Celle-ci permet d’écarter votre vulve pour insérer le DIU plus facilement. 

De plus, en général, l’insertion de stérilet s’effectue pendant les règles, lorsque le flux est moins abondant. Cela facilite l’implantation du dispositif.

Cependant, la pose d’un DIU peut être très douloureux… mais la douleur ne dépasse pas 2 ou 3 secondes. 

En revanche, une fois votre corps habitué, le stérilet se placera confortablement dans l’utérus

Risque et avantages

Les avantages du stérilet

L’utilisation d’un stérilet comporte de réels avantages pour les femmes

Premièrement, c’est un atout économique. En effet, un DIU se pose pour plusieurs années.

De plus, c’est une méthode pratique. Effectivement, une fois posé, il n’y a pas besoin d’y penser. 

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir un enfant, il suffit simplement d’enlever le stérilet (auprès d’un professionnel de la santé). Le corps se réadapte très facilement.  

Les risques du stérilet

Le stérilet en cuivre est plutôt naturel car il ne comporte pas d’hormone. Toutefois, celui-ci peut entraîner des risques pour la santé. 

Généralement, le DIU au cuivre entraîne un allongement de la durée et intensité des règles. Les femmes peuvent égelement être confrontées à des règles plus douloureuses mais aussi plus abondantes. 

À l’inverse, le stérilet hormonal peut atténuer voire stopper les rèlges. Celui-ci peut également modifier le rythme de votre cycle menstruel

En cas de symptômes anormaux, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé ! Dans certains cas, il est possible que ces symptômes soient le signe d’une infection

De plus, le stérilet  en général peut présenter plusieurs effets secondaires tels que des vertiges, des crises d’angoisse, une perte de libido, de la fièvre…

Par ailleurs, la pose d’un DIU peut provoquer une réaction inflammatoire chronique de l’endomètre

Enfin, comme le risque zéro n’existe pas, protégez-vous ! Le stérilet a une efficacité contraceptive de 97%.

Tous ces risques ne sont pas systématiques, cela dépend des corps, des femmes et des antécédents. 

Quelle protection hygiénique avec un stérilet ?

Ma délicate culotte se positionne comme une marque de confiance pour l’hygiène intime des femmes

Nous vous proposons des culottes écologiques : des culottes lavables avec votre lessive. Celles-ci sont fabriquées en matière responsable et certifiées oeko-tex standard, elles sont beaucoup moins nocives. 

Nos culottes menstruelles sont tout à fait utilisables pour les flux légers à très abondants. Elles sont constituées de plusieurs couches d’absorption : une première couche en coton pour un maintien au sec, une deuxième en coton et polyester pour absorber les flux, saignements et pertes vaginales, une troisième en tissu imperméable pour éviter les fuites et enfin, une quatrième couche en coton pour un confort optimale. 

Anti-fuite, anti-humidité et même anti-odeur : les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte sont saines et respectueuses de votre intimité.  

Si vous souhaitez utiliser le stérilet comme moyen de contracpetion, vous pouvez compter sur les culottes menstruelles pour vous accompagner en cas de douleurs ou saignements

Faites nous confiance ! 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.

Vergetures et cellulite, Parlons-en.

Il faut s’assumer car votre corps est votre maison pour toute la durée de votre vie, alors sentez vous belles, les marques de vie sur un corps sont comme une histoire.

Cependant rien ne vous empêche de savoir d’où viennent ces marques et pourquoi.

Les vergetures et la cellulite sont tout à fait naturelles. Celles-ci touchent près de 90% des femmes. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes donc pas seule.

La cellulite se caractérise par de la graisse adipeuse qui se développe à certains endroits : sur les fesses, les cuisses, et les hanches. Aussi appelé peau d’orange, la cellulite s’apparente à un aspect bosselé.

Les vergetures sont comme de fines zébrures qui peuvent ressembler à des cicatrices. Elles peuvent se situer sur les cuisses, les hanches, le ventre, les bras, et les seins. 

Les vergetures sont souvent violettes au début, puis deviennent blanches avec le temps.

Cellulite et vergetures : tout le monde est concerné !

Dans un premier temps, ce sont les femmes qui sont concernés par la cellulite et les vergetures. D’ailleurs, plus de 90% des femmes en ont. 

Mais les hommes aussi ! 40% d’entre eux sont concernés. Ils peuvent avoir des vergetures. Particulièrement les sportifs de haut niveaux car il ont un taux de cortisol plus élevé dû à leurs pratique du sport de façon intense, ce qui va diminuer la production de collagène et favoriser l’apparition de vergetures. 

De plus les sportifs de hauts niveau ont tendance à prendre et perdre du poids assez rapidement, rappelons le les vergetures apparaissent plus facilement lors de variation de poids.

La cellulite et les vergetures concernent énormément de personnes. Et pourtant, c’est encore un tabou. Il existe beaucoup de clichés comme le fait qu’une personne mince n’ait pas de vergeture et cellulite ou que seulement les personnes en surpoids en sont victimes. Bien sûr ces clichés ne sont absolument pas vrais. Une personne très mince peut tout aussi bien être confrontée à des vergetures et de la cellulite qu’une personne en surpoids.

Cependant vergetures et cellulites ne vont pas toujours de paires .

Il est tout à fait possible d’avoir des vergetures sans pour autant avoir de la cellulite. Et, à l’inverse, vous pouvez avoir de la cellulite sans avoir de vergeture.  Chaque corps est différent. 

L’origine de la cellulite et des vergetures

Pourquoi a-t-on de la cellulite ?

Les hommes ont deux fois moins de cellulites que les femmes. Les femmes sont donc davantage confrontées à la cellulite.

Et ce, pour une bonne raison. En effet, la femme possède deux fois plus de graisse adipeuse en prévision d’une éventuelle grossesse. Le corps fait en quelque sorte des réserves. 

Toutefois, il y a aussi d’autres facteurs qui favorisent la cellulite. Tout d’abord le facteur d’hérédité. Non, c’est toujours pas juste ! Puis, l’alimentation a un rôle important également. Effectivement, les graisses adipeuses s’alimentent énormément en sucre et en graisse. Ainsi 

Dernière petite chose au sujet de la rétention d’eau. Oui mesdames, certaines vont développer de la cellulite dite “aqueuse”. Celle-ci est due à une mauvaise circulation lymphatique et sanguine. 

Pourquoi a-t-on des vergetures ?

Les vergetures apparaissent généralement quand l’élasticité de la peau ne suit plus et lâche. Cela peut-être dû à une prise de poids ou à une grossesse. Mais aussi  lors d’une puberté très rapide chez les jeunes filles, seins et hanches qui se développent vite et qui ne laissent pas le temps a la peau de s’adapter aux changements.

Le mode de vie peut aussi entraîner la formation de vergetures. Le stress va favoriser l’apparition de celle-ci car l’hormone du stress, le cortisol,  va diminuer la production de collagène qui est responsable de l’élasticité de la peau. Les dérèglement hormonaux peuvent aussi favoriser l’apparition des vergetures. 

il y a un facteur d’hérédité aussi. En effet, si la peau est plus souple de nature, les fibres de la peau casseront moins facilement par exemple. 

Comment faire disparaître les vergetures et la cellulite ?

Malheureusement, il est impossible de faire disparaître totalement la cellulite et les vergetures. Cependant, vous pouvez limiter leur apparition. 

Les vergetures et la cellulite chez les femmes commencent leur apparition lors de l’adolescence et de la puberté, comme dit précédemment.

Voici quelques petits conseils pour prévenir leur venue: 

Dans l’idée de manger normalement. Par exemple, mangez à votre faim sans trop d’excès en limitant le sucre.Vous pouvez aussi faire du sport, de façon modérée.

De plus, une activité sportive aide à raffermir. D’ailleurs la natation est un allié de taille.

Cependant faites attention à ne pas tomber dans l’extrême. C’est-à -dire trop se restreindre et trop de sport  car cela favoriserait le stockage des graisses et la baisse de la production de collagène et aurait donc l’effet inverse. Cela est dû à la mémoire du corps car dès que la restriction prendra  fin le corps va faire le plus de réserve possible au cas où il subirait une nouvelle restriction. 

Néanmoins ne pas attendre une disparition totale de la cellulite, car elle ne disparaît jamais à 100%. 

Une fois blanches les vergetures ne disparaissent plus, mais si elles sont encore violacées il est possible de limiter leurs aspect.

Il est conseillé de les hydrater et de les masser deux fois par jour avec des huiles naturelles, afin d’aider la peau à reprendre son élasticité. 

Ma Délicate Culotte vous aide à vous aimer et à prendre soin de vous !

Les vergetures et la cellulite sont souvent synonyme de complexe chez les femmes et même chez les plus jeunes, mesdames les marques de la vie ne doivent pas être un complexe mais plutôt une fierté.

La puberté, les règles et tout ce qui entoure le fait d’être une femme ne doit pas être un tabou. Chez Ma Délicate Culotte on s’affaire à  faire de chaque femme un bijoux même pendant les règles, car il n’y a aucunes raison de les traitées autrements durant cette période. 

Ma Délicate Culotte vous propose des culottes de règle discrète, jolie et efficace, ainsi que de nombreux conseils.

Afin de vous accompagner dans votre acceptation et dans la démarche d’être “comme tous les jours” pendant votre période de règle. 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.

Comment faire dégonfler son ventre pendant les règles ? Une question que vous vous posez beaucoup. En effet, pendant les règles, nos ventres ont tendance à gonfler. Mais pourquoi ? Cela paraît normal et ce n’est pas un symptôme alarmant. 

Premièrement ce n’est pas une fatalité d’avoir le ventre gonfler pendant les règles. Et deuxièmement, il existe des astuces naturelles pour faire dégonfler votre ventre.

Pourquoi mon ventre gonfle-t-il avant et pendant les règles ?

Le ballonnement

Pour comprendre pourquoi votre ventre gonfle il faut tout d’abord connaître les phases du cycle menstruel. Ainsi, la première phase débute le premier jour des règles et dure environ 14 jours. C’est la phase dite oestrogénique ou folliculaire. 

Pendant cette phase, une hormone va être produite par l’hypophyse situé dans votre cerveau afin de rendre un follicule mature. Ainsi, le taux d’oestrogènes va augmenter et une hormone va être libérée.
Ainsi, le ventre gonflé est un des symptômes du syndrome prémenstruel. Accompagné de crampes abdominales ou d’une constipation, pendant vos règles vous pouvez avoir des ballonnements. En effet, la fluctuation d’hormones entraîne et favorise la rétention d’eau.

Les troubles digestifs

En raison du syndrome pré-menstruel pendant vos règles, vous pouvez avoir des troubles digestifs. Ces troubles peuvent vous pousser à manger. Toutefois, lors de vos fringales vous allez vous tourner vers des aliments trop riches. Or une alimentation trop sucrée ou trop salée peut favoriser les ballonnements. 
En effet, si vous n’adoptez pas une alimentation plus équilibrée pendant les règles alors vous pourriez avoir le ventre gonfler. Les fringales vous poussent sûrement à manger et grignoter entre les repas. Ainsi, vous ne laissez pas le temps à votre ventre de digérer. Comme la digestion est perturbé, votre ventre aura tendance à gonfler.

Les pics d’angoisse et de stress

L’anxiété et les angoisses peuvent avoir un rôle sur le ventre. On dit souvent que notre ventre est notre second cerveau. En effet, dans le ventre se cache nos émotions. 

Pendant nos règles, nos hormones chamboulent notre quotidien. La fluctuation de ces hormones peut provoquer anormalement du stress et de l’anxiété.

Comment dégonfler votre ventre pendant les règles ?

Privilégiez des aliments anti-ballonnements

Si vous souhaitez réduire votre ventre pendant vos règles alors privilégiez une alimentation plus équilibrée. Il est essentiel de prendre du temps pour manger et mastiquer les aliments. Cela permet de bien digérer. 

Vous pouvez également faire attention à certains aliments et les éviter. Par exemple, éviter les aliments fermentescibles qui peuvent fermenter comme les légumes secs, crus ou les choux. Mais aussi les boissons gazeuses. Privilégiez les fibres solubles et insolubles. Notamment en cas de symptômes d’intestin irritable, ces fibres peuvent ralentir le transit et diminuer vos inconforts. Pensez à manger cuits plutôt que crus. Évitez les boissons gazeuses ou les aliments trop sucrés. 

Pendant vos règles, il est indispensable de bien vous hydrater par de l’eau mais aussi par des tisanes ou du thé vert afin de limiter les troubles digestifs. Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation vous aideront à dégonfler votre ventre. 

Sport, massage et culotte menstruelle de Ma Délicate Culotte

Afin de vous sentir plus sereine et plus détendue, Ma Délicate Culotte vous donne quelques astuces. 

Tout d’abord, la pratique d’un sport physique ou de détente peut vous aider à vous libérer des contractions musculaires (crampes dans le ventre et dans le dos). De la même manière, le sport favorise le transit intestinal des gaz. Une marche digestive est tout autant la bienvenue. 

Lors de fortes douleurs au niveau du bas du ventre ou un ventre très gonflé, vous pouvez vous massez dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce massage vous aidera à relâcher les muscles de la sangle abdominale et diminuer la distension. 

Pendant vos règles, n’oubliez pas de vous prémunir de votre meilleure alliée : notre culotte menstruelle !! Si vous avez tendance à gonfler du ventre, Ma Délicate Culotte vous conseille de prendre une taille au-dessus de la vôtre. Surtout si vous hésitez entre deux tailles. 

Une culotte menstruelle pendant vos règles vous permettra d’être à l’aise pendant 12 heures, de diminuer votre stress, de vous sentir bien et confortable !

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.

Vivre avec l’endométriose ? Marine, 27 ans, nous partage son parcours et son expérience. Depuis ses premières menstruations, Marine a de fortes douleurs au niveau de l’abdomen pendant ses règles.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’endométriose, vous pouvez retrouver notre article ici.

Quel est votre parcours depuis vos règles et l’endométriose ?

Je ne me suis jamais posée de questions étant donné que je pensais, comme beaucoup de femmes, que cela était normal d’avoir mal durant ses lunes ( je les appelle les lunes car je trouve cela plus joli, la femme étant cyclique comme le cycle lunaire, ce terme est bien approprié ).

Très jeune, je décide de prendre la pilule pour faire comme toutes mes amies et être sereine lors des rapports sexuels, je passe rapidement vers une pilule continue qui camoufle mes lunes et donc plus de douleurs durant près de 5 ans. Je ne me souviens même plus de mes douleurs et ne me pose aucune questions pour la suite. 

C’est avec mon copain actuel avec qui je suis en couple depuis 4 ans, que je décide au début de la relation d’arrêter la pilule afin de me réapproprier mon corps. Très vite, chaque premier jour devient extrêmement douloureux, parfois à la limite de faire un malaise. Cela m’handicape dans ma vie sociale. Je redoute de préparer des événements à l’avance de peur que cela tombe ce jour, mon cycle n’étant pas totalement régulier. Je commence petit à petit à ressentir des douleurs lors des rapports sexuels et il y a certaines positions que je ne peux plus pratiquer. Je me sens de plus en plus dépendante de mon cycle, je me questionne beaucoup, je sens que ça ne va pas.

Quelles solutions avez-vous envisagées afin de remédier à vos douleurs ?

Je décide de me faire accompagner par une thérapeute spécialisée dans le féminin sacré et le rapport à son corps. Nous échangeons à ce sujet et elle m’explique qu’elle est atteinte d’endométriose. Puis, je retrouve des similitudes avec ses symptômes. 

Au fur et à mesure, sur les réseaux sociaux je commence à écouter et lire beaucoup de témoignages, je me reconnais dans cette maladie (l’endométriose). 

Je consulte par la suite une gynécologue puis deux sages femmes. On ne me propose ni d’échographie ni de prise en charge ou d’écoute concernant mes douleurs. Je finis par insister afin d’effectuer une échographie pelvienne. On me découvre alors, je cite, « un adénomyome ». Je n’ai pas plus d’informations mais je comprends que c’est une masse anormale présente dans ma paroi utérine. Des femmes, sur Instagram, m’expliquent que c’est une forme d’endométriose. Je ressens comme un soulagement de mettre des mots sur des maux. 

À partir de ce moment, je décide d’en parler autour de moi, je prends connaissance de mon utérus et je commence à suivre un programme d’ exploration en menstruations afin d’affiner mes recherches. Puis, récemment, j’ai consulté un spécialiste de l’endométriose dans l’espoir de faire davantage d’examens et peut-être trouver ensemble une méthode de guérison. Raté, il n’a pas cherché à faire plus d’analyses, seulement me conseiller une pilule continue…  Mais je ne désespère pas de trouver une solution naturelle.

Que pouvez-vous conseiller en cas de douleurs ?

L’huile CBD en prise orale me fait du bien, je prends 10 % brut de chez Arpa (une entreprise française). Elle est forte et n’est pas spécialement agréable en goût, mais plutôt efficace pour soulager les douleurs sur le moment et notamment en période prémenstruelle. 

En parallèle, je bois des infusions de framboisier, armoise, alchémille et d’autres plantes, le tout prescrit par mon herboriste. 

La bouillotte me faisait du bien au début puis de moins en moins. J’ai appris récemment que les femmes atteintes d’endométriose la déconseille, cela aggraverait les symptômes. 

Utilisez-vous des culottes menstruelles ?

Depuis 2 ans, je n’utilise que des culottes menstruelles, je ne sais pas comment j’ai pu faire sans d’ailleurs ! 

Je privilégie des marques françaises ainsi que des matières responsables. 

Confortables, efficaces, ni fuites, ni odeurs. L’idéal étant d’en avoir plusieurs, pour davantage de confort. J’aime particulièrement les tailles hautes, aujourd’hui les marques proposent des modèles super chouettes, comme une lingerie de tous les jours. 

Ayant un fort intérêt pour l’écologie, les culottes menstruelles sont top. Elles tiennent plutôt bien dans le temps à condition de les laver avec soin, et surtout fini les déchets ! Les tampons et serviettes sont même néfastes pour la santé de par leur composition, ça interpelle surtout quand on sait que l’endométriose serait liée aux perturbateurs endocriniens. 

Aujourd’hui l’endométriose est de plus en plus connue, on voit désormais que beaucoup de femmes en sont atteintes et ça interpelle fortement. Heureusement la parole se libère et des nouvelles marques éthiques se mettent en place pour accompagner les femmes chaque mois. Ça fait du bien d’être écoutée et de se sentir à l’aise durant ces périodes.

La culotte menstruelle vous accompagne

Ma délicate culotte vous écoute et vous soutient !  

Notre objectif est de prendre soin de vous mais aussi de vous accompagner dans vos moments les plus difficiles comme pour Marine. 

En effet, nous proposons des culottes menstruelles confortables en s’adaptant parfaitement à votre corps. Celles-ci sont fabriquées en matières responsables, à base de fibre de bambou et de coton. Vous vous sentirez à l’aise ! 

La culotte est votre meilleur allié. N’hésitez plus, adoptez une culottes menstruelle. 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.

Qu’est ce qu’une fuite urinaire aussi appelé incontinence urinaire ? C’est une fuite d’urine ou des pertes involontaires causées par une pression sur la vessie

Trois femmes sur quatre sont atteintes d’incontinence urinaire. Cela peut arriver à toutes les femmes. Elles sont très fréquentes et augmentent avec l’âge.

Les fuites peuvent survenir au cours de la journée comme au cours de la nuit. 

L’incontinence urinaire reste très handicapante dans la vie courante. 

Ma délicate culotte vous rassure en vous proposant ses solutions !

Les causes d’incontinence urinaire

Les fuites urinaires peuvent survenir après un effort physique, un éternuement ou un éclat de rire. Dans ces cas, ce sont les muscles du périnée qui se sont affaiblis. Ils sont situés en bas du bassin. Ceux-ci servent à maintenir la vessie en place mais aussi à contrôler l’écoulement des selles et du sang lors des règles. Il se peut qu’une grossesse vienne affaiblir ces muscles. De plus, avec le vieillissement, ils peuvent se relâcher. L’incontinence urinaire liée à l’effort est la forme la plus courante.

Il existe également des incontinences urinaires d’urgences. Il se peut que vous ayez une très forte envie d’uriner mais que vous soyez dans l’incapacité de le faire. Cela peut provenir de la prise de médicaments, de facteurs psychologiques ou encore d’irritations vésicales.

Cette est plus rare et concerne davantage les femmes de plus de 50 ans.  

Enfin, on parle d’incontinence mixte lorsque vous êtes confronté à la fois à une incontinence urinaire d’effort et d’urgence.

Un problème de santé peut également être à l’origine d’une incontinence urinaire. Dans ce cas, il se peut que le contrôle des muscles ne soit plus possible.

De plus, il est possible que votre périnée perd en tonicité, il sera alors moins efficace. Ainsi, vous serez plus sujettes aux fuites urinaires. Vous pouvez également avoir des  douleurs périnéales 

Quelles préventions pour les fuites urinaires ?

Quelques conseils

Ma délicate culotte vous propose plusieurs solutions afin de prévenir des fuites urinaires :

Quelques traitements contre l’incontinence urinaire

Il est important de consulter un professionnel de la santé en cas de fortes douleurs. 

Voici quelques traitements en cas d’incontinence urinaire :

Nos culottes menstruelles vous accompagnent

Si vous souffrez d’incontinence urinaire, nos culottes menstruelles vous conviendront parfaitement.

Ma délicate culotte vous propose des culottes menstruelles avec une zone d’absorption remontant à l’avant et à l’arrière. Elles sont très efficaces pour éviter les fuites. En effet, anti-fuite, anti-humidité et anti-odeur, les culottes sont constituées d’une couche 100% absorbante. De plus, elles vous garantissent 12h de protection.  

La culotte menstruelle est la protection hygiénique la plus confortable et la plus économique. En effet, elle peut durer jusqu’à 6 ans en moyenne. 

Nos culottes menstruelles constituées en fibre de bambou et coton, vous apportent tout le confort et la douceur dont vous avez besoin. 

Ainsi, les culottes menstruelles sont idéales pour toutes les femmes souffrant de pertes urinaires. Vous pouvez également en porter pendant vos séances de sport ou autres efforts. 

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.