Les règles irrégulières, ce n’est pas nouveau et toutes les femmes passent par là.

Souvent, elles sont bien présentes, parfois un brin en avance. D’autres fois, elles jouent à cache-cache et parfois elles nous posent même un lapin. Entre les règles retardataires, celles qui sont trop ponctuelles ou les règles fantômes, on ne sait plus sur quel pied danser.

Vous le savez maintenant et grâce à nos articles, qu’un cycle menstruel normal dure en moyenne 28 jours. Cependant, il peut y avoir des variations de temps en temps, mais en règle générale votre cycle devrait rester à peu près le même tous les mois.

Les règles durent de 2 à 7 jours, les premiers jours sont les plus abondants, peu importe le niveau de votre flux, les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte sont très absorbantes et vous accompagnent du début à la fin.

Certaines femmes vivent une absence de menstruation, cela porte le nom d’aménorrhée. Les règles irrégulières sont quelque chose d’assez commun chez la gente féminine, à cause de périodes notamment de stress qui affectent l’état de leur cycle. Ce phénomène est particulièrement vrai chez les adolescents, les règles  peuvent mettre plusieurs années à se mettre en place.

Dans le cas où les périodes entre deux règles sont longues, comme les avoir qu’une seule fois tous les 4 mois par exemple, on appelle cela l’oligoménorrhée

Il est avéré que chez certaines femmes le cycle est naturellement irrégulier, et cela, toute leur vie.

Des facteurs variés.

Le cycle peut être perturbé à cause d’une mauvaise alimentation (anorexie, boulimie), le stress, les troubles du sommeil, des médicaments peuvent bloquer vos menstruations. La vie est changeante et le corps subit ces changements et il est donc tout à fait normal que surviennent des irrégularités ; à la puberté, après avoir accouché ou encore avant la ménopause.

Alors, oui quand un retard de règles survient, on pense souvent être enceinte, il faut donc procéder à un test de grossesse. Le stress peut avoir pour origine le travail, la famille, la santé, le couple ou encore les problèmes financiers.

Le stress répété fait des ravages sur nos hormones, en effet chez la femme ce dernier peut bouleverser le cycle menstruel qui a pour conséquence une absence de règles, voire des troubles de l’ovulation. Il faut savoir que  la libération de l’ovocyte est contrôlée par le cerveau en liaison avec le système nerveux central. Or l’hypophyse et l’hypothalamus ne sécrétant pas d’hormones primordiales  pour avoir un cycle régulier. En étant perturbée, il est compliqué pour une femme de tomber enceinte, elle risque donc d’avoir des problèmes de fertilité.

Certaines femmes remarquent que les saignements irréguliers ou imprévisibles arrivent lors des périodes compliquées (maladies, décès, stress au travail, rupture). Toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière au stress, certaines n’ont plus de menstruation du tout. Cependant, il est fréquent que les règles soient espacées la première année juste après la puberté. Ceci dit mesdames, il existe aujourd’hui des applications qui permettent de prévoir à peu près ses menstruations afin de  repérer des irrégularités. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Cycles irréguliers, saignements absents ou trop importants, il est conseillé de contacter son médecin. Malheureusement, il n’existe pas de recettes miracle pour les règles irrégulières, car les causes sont différentes d’une femme à une autre.

Bonne nouvelle les filles ! Il semble que quand le stress disparaît, la vie reprend normalement ainsi que pour l’ovulation et la fécondité. Aujourd’hui, la médecine moderne offre des méthodes pour lutter contre le stress (l’acupuncture, massage, méditation, yoga). On recommande d’autant plus une activité physique régulière, le sport est un anti-stress gratuit ! Avec nos jolies culottes menstruelles, le sport va être un plaisir, car zéro fuite ! Assurez-vous d’avoir une alimentation équilibrée, riche en fibres, en nutriments, faites le plein de vitamines, de protéines et de bonnes graisses ! Il faut aussi apprendre à réguler votre sommeil, le corps à besoin de dormir suffisamment pour fonctionner correctement.

Et pour éviter d’être surprise par l’arrivée de vos règles, n’oubliez pas de glisser dans votre sac à main votre jolie et très féminine culotte menstruelle.

Les règles sont un mystère pour beaucoup de femmes, la menstruation a lieu une fois par mois. La quantité de sang évacué lors du cycle menstruel est différente d’une femme à une autre.

Pourquoi ce flux si important pour certaines ? D’où cela vient-il ?

“Tu peux regarder si j’ai une tâche stp ”?  Qui n’a pas déjà entendu cette phrase dans la bouche d’une amie, d’une sœur ou prononcé par soi-même ? Se réveiller en pleine nuit, saigner plus d’une semaine, ça vous dit quelque chose ?

Les règles abondantes sont fréquentes chez les femmes de 20 ans à 49 ans, de plus en plus d’entre elles consultent un médecin chaque année pour cause de ménorragie.

Mais pourquoi cette marée rouge ?

Il vous arrive pendant vos règles de devoir changer très souvent de protection, car cela déborde ! C’est effectivement le signe de règles beaucoup trop généreuses !

Les ménorragies (hyperménorrhées) sont des menstruations anormalement prolongées et très denses. Elles signalent parfois un dysfonctionnement du corps, les règles abondantes sont très répandues chez l’adolescente et à l’arrivée de la ménopause.

N’hésitez pas à vous procurer les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte, très absorbante, vous serez au sec quelques heures de plus, et cela, peu importe votre âge.

Car oui, devoir changer de protection coûte très souvent cher et avec nos culottes vous économisez et restez un peu plus longtemps au lit.

Avis aux âmes sensibles

Pendant les règles, une femme perd en moyenne 8 à 10 cuillères à café de sang, il faut évidemment prendre en compte la durée des règles qui est en général de 5 jours. Le cycle peut évoluer de 21 à 45 jours avec une moyenne de 28 jours. Les menstruations vont habituellement de 2 à 7 jours, en général les trois premiers jours ça coule à flots !

On va estimer que les règles sont abondantes, s’il faut changer de serviette souvent dans la même journée, si vous remarquez la présence de gros caillots de sang très rouges par exemple.

Vous tombez des nues, car vous pensez que le sang des règles est bleu comme dans les jolies publicités à la télévision, détrompez-vous !

Alors, comment distinguer ces saignements ?

L’exercice semble difficile, le plus simple en effet, c’est de compter le nombre de serviettes remplis et à quelle fréquence.

Perdre une quantité importante de sang entraîne l’anémie (carence en globule rouge) ou des carences en vitamine B6 et en magnésium. Les règles denses sont une gêne au quotidien pour les femmes qui en souffrent (devoir se changer constamment au bureau, en cours, ne pas porter de vêtements clairs, ne plus faire de sport).

Quelles en sont les causes ?

Les causes sont multiples, notamment les perturbations hormonales, le stress…On ne le sait pas toujours mais, le stress mental est dans certains cas à l’origine de changements dans le cycle menstruel, tout comme une alimentation déséquilibrée, l’hérédité ou encore le choix de la contraception.

Effectivement, la prise d’un traitement hormonal (pilule contraceptive, stérilet, traitement contre l’infertilité, l’endométriose) peut occasionner une ménorragie ou alors des problèmes liés à votre santé (fibrome utérin, ovulation).

Quelles sont donc les solutions ?

Avant toute chose, il est important d’en parler à son gynécologue afin de trouver le traitement adapté. Un bilan gynécologique complet permet de détecter d’éventuelles lésions organiques (fibromes, polypes..).Il est conseillé si possible de pratiquer régulièrement une activité sportive, avoir des repas équilibrés riches en légumes, fruits, et en vitamine C.

Malheureusement, avoir ces règles n’est  pas de tout repos, encore moins quand elles sont abondantes.

La carence en fer va être récurrente dans ce cas précis, mais aussi des risques de vertiges, de malaises… Il est très difficile de mesurer son flux pendant ses règles, si vous dépassez 5 à 6 serviettes par jour consultez votre gynécologue.

En attendant, munissez-vous de nos culottes menstruelles pour plus de confort durant 12 h !

Que signifie la couleur de nos règles ?

Habituellement, on ne fait pas attention à la couleur des règles. Au moment du cycle menstruel, le corps est chamboulé et entre vous et moi, on n’a pas vraiment envie de plonger notre regard dans cette rivière rouge. Mais il s’avère que c’est capital d’apprendre à décoder ces différentes couleurs.

Il est très important pour toi de surveiller la couleur de tes menstruations, elles indiquent si tu es en bonne santé ou non.

Les règles, ou la menstruation, c’est tous les mois, au moins une fois. D’autres malheureuses l’ont plusieurs fois au cours d’un même mois ! On y reviendra dans un prochain article.

En effet, le cycle menstruel mensuel dure entre 21 et 35 jours, 28 jours étant la durée moyenne.

Les règles t’inquiètent un peu moins depuis que tu possèdes les belles culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte ! Certes, c’est un poids en moins, mais tu te dois d’être incollable sur les couleurs qui en découlent.

Nous voulons te rassurer, il est tout à fait normal que tes règles changent de couleur durant ton cycle. C’est ton corps qui évolue, ces différents coloris t’aident à rester vigilante. Un peu comme l’appel de ton banquier quand tu t’achètes cette énième paire de chaussures alors que tu es dans le rouge !

Comme tu le sais, lors des règles, ton corps va éliminer les tissus et le sang de l’utérus. Alors, le sang peut aller du rouge vif au brun froncé, voire au noir. Il est indispensable de connaître tous ces signaux afin d’agir en conséquence.

Allez quelques nuances de rouge !

Rouge vif

Le sang rouge est tout ce qu’il y a de plus normal, il précise que le sang est frais et à un débit régulier. Tous les cycles sont différents d’une femme à une autre, un cycle menstruel peut débuter par un saignement rouge vif, rester ainsi jusqu’à la fin ou s’assombrir petit à petit.

Rose

On sait que l’utilisation quotidienne de contraceptifs hormonaux peut diminuer les niveaux d’oestrogènes dans l’organisme, cela conduit parfois à une teinte légèrement plus rosée durant les règles.

D’autres raisons peuvent expliquer cette couleur ; les sécrétions vaginales mélangées au sang, anémie,mauvaise alimentation, importante perte de poids ou encore de petites déchirures dans le vagin lors des rapports sexuels.

Orange

Le sang orange peut vouloir dire que vous avez une infection ! Malheureusement,  la plus connue est la vaginose bactérienne. Elle  correspond à une inflammation vaginale. Elle peut être causée par par des mycoses, ou par des bactéries, il faut savoir que la  vaginose bactérienne est une pathologie bénigne chez la femme non-enceinte, mais à surveiller si grossesse il y a.

Si vous avez des démangeaisons vaginales, une odeur inhabituelle. On vous conseille de consulter votre médecin ou un gynécologue.

Marron ou rouge foncé

Le rouge foncé veut dire que votre sang est oxydé, dans ce cas précis votre sang est resté plus longtemps sans être évacué.

Ce signe est en général visible au début ou à la fin de votre cycle. Cela peut indiquer aussi que vous êtes enceinte, si c’est vraiment le cas n’hésitez pas à en parler avec votre médecin. En effet, après l’accouchement, le sang rouge foncé ou marron est normal, votre corps travaille à éjecter l’excès de sang de votre utérus.

Noir

Cette couleur  apparaît au début ou vers la toute fin de vos règles, comme le rouge foncé le sang révèle une probable oxydation avant de quitter l’utérus. La couleur grise par exemple est aussi le signe d’une infection vaginale ou d’une fausse-couche..Si vous avez une fièvre , une odeur inhabituelle, des démangeaisons consultez un médecin.

En conclusion, la couleur des règles est un élément parmi tant d’autres à vérifier. Il faut aussi surveiller la fatigue physique, les douleurs, l’appétit… En somme, si tu trouves que quelque chose cloche, ne traîne pas et demande rapidement un avis médical. Il est aussi important que tu saches que parfois et c’est le mystère du corps humain, que ton sang peut évidemment être marron foncé, rouge et tout va bien quand même !

Peu importe la couleur de tes règles, les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte sont prêtes.

Chaque mois, les règles reviennent, ce RDV forcé est parfois très douloureux et pénible à vivre pour certaines femmes. Ne pas pouvoir se rendre au travail, en cours, au sport est très handicapant.  

Comment apaiser ces douleurs menstruelles ? On vous donne quelques pistes pour les soulager, car avoir mal n’est pas une fatalité.

Les règles douloureuses, quasiment toutes les femmes l’ont vécu, 75 % d’entre elles précisément. Elles sont appelées dans le langage médical “dysménorrhées”. Les symptômes sont toujours les mêmes (violentes crampes dans le bas du ventre, fatigue, maux de tête, nausées et vomissements).

Les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte vous soulagent déjà, car elles vous apportent douceur, confort, mais associées à d’autres solutions naturelles vous vous sentirez encore mieux ! 

La bonne bouillotte

Ce remède, très bien connu de nos grands-mères, est toujours d’actualité, car elle fonctionne ! Effectivement, la chaleur de la bouillotte va vous procurer un soulagement rapide au niveau du bas-ventre. Cette solution naturelle est très efficace, notamment à la maison ou dans le lit au moment de s’endormir.

Grâce à la chaleur, les muscles vont se décontracter et calmer la douleur, car elle va dilater les vaisseaux de votre bas-ventre. À partir de 40°, les récepteurs de la chaleur stoppent la propagation de la douleur. 

Alors, quelle bouillotte adopter ?

Trouver la bonne bouillotte va dépendre de l’intensité de votre douleur, nous ne sommes pas tous égaux dans la souffrance.

Si malheureusement vous avez des règles très douloureuses, une bouillotte à la chaleur très pénétrante vous est conseillée (bouillotte en argile naturelle ou en tourbe). En revanche, si vos règles sont supportables choisissez plutôt la bouillotte sèche. Cette dernière agit tel un antalgique, elle va aussi stimuler votre circulation sanguine, votre sensation de bien-être peut durer jusqu’à 1 h.

Formidable non ?

Accompagné de nos jolies culottes menstruelles, vous n’aurez plus à bouger de votre lit !

Pour celles qui n’ont pas de bouillote, la chaleur est votre ami (l’eau chaude de la douche, du bain ou une compresse chaude)

Ne vous brûlez pas !

Les huiles essentielles

La nature est merveilleuse, les huiles essentielles en sont la preuve. Chacune d’elles à ses vertus et ses propriétés et peut-être un vrai soulagement au quotidien. Ces huiles sont en général multitâches et sont à utiliser pour tous types de soins. Certaines ont des vertus antispasmodiques et anti-inflammatoires. En effet, des petits massages avec des huiles vont vous apporter du réconfort

L’huile essentielle de clou de girofle par exemple, soulagera vos douleurs ou encore l’huile essentielle de menthe poivrée. Cette dernière est parfaite pour stimuler votre énergie et adoucir vos spasmes et est également très puissant contre les nausées. Suivez bien les indications  et en cas de doute, demandez à votre médecin ou votre pharmacien.

Les plantes aussi ?

Oui, oui, les plantes ne sont pas là que pour décorer votre intérieur. Beaucoup d’entre elles sont très actives contre la douleur. Naturellement antispasmodique et sont très bons notamment en infusion. La mélisse  est quant à elle très efficace contre les crampes, la camomille ou encore la cannelle a des vertus très intéressantes. Alors, on va vite se faire ce petit thé !

Un peu de sport çà vous dis ?

On sait que le sport pendant les règles n’est pas une priorité pour vous, mais détrompez vous ! Le yoga a le vent en poupe et fait de plus en plus d’adeptes, la pratique du yoga est connue pour apaiser et renforcer le corps et l’esprit. Ce sport permet notamment d’apaiser les crampes menstruelles à l’aide de posture bien adaptée. Avec le yoga, place aux étirements et à quelques postures aux noms sympathiques (la position du chat, de l’enfant, du chien tête en bas, ou encore le papillon) soulagement du bas du dos et du ventre garantie ! Tu as peur de te salir ? Ne te soucie de rien avec les culottes menstruelles de Ma Délicate Culotte, tu resteras au sec tout au long de ta séance et le confort sera au rendez-vous ! Namaste !

N’hésite pas à combiner toutes ces solutions avec nos culottes menstruelles pour plus de confort !

 Mais quelle est cette maladie silencieuse qui ronge les femmes ?

L’endométriose, encore méconnue touche une femme sur dix selon l’inserm, soit 1,5 à 2,5 millions entre 20 et 40 ans. Une maladie  gynécologique qui peut être asymptomatique et être à l’origine de graves complications.

Très mystérieuse, touchant toute femme en âge de procréer, l’endométriose est aujourd’hui encore mal diagnostiquée.

En effet, on manque de consultations, d’études ou de médecins dédiées à cette pathologie. Le premier signal d’alerte est  les règles beaucoup plus douloureuses que d’habitude.

Afin de mieux comprendre cette maladie, il faut s’interroger sur ce qu’est l’endomètre. En effet, l’endomètre est la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Ainsi, lors du cycle et sous l’influence des oestrogènes, l’endomètre va s’épaissir afin d’accueillir une possible grossesse. Sans fécondation, ce dernier est expulsé et rejeté par le vagin, apparaissent ainsi les règles. On ne connaît pas encore les causes de l’endométriose, c’est une maladie qui se révèle être différente d’une femme à une autre.

Il faut savoir qu’il faut attendre en moyenne 7 ans avant qu’elle ne se révèle. L’endométriose se caractérise donc par une migration anormale de cellules de l’utérus vers les trompes, provoquant la formation d’un tissu endométrial hors de la cavité utérine. Par conséquent, après ce phénomène, on peut voir l’apparition de kystes ou de lésions.

Il y a un fort risque d’endométriose chez les femmes qui n’ont pas eu d’enfant ou celles qui ont des cycles menstruels courts et des règles abondantes. Une culotte menstruelle peut-être une alternative, celle de Ma Délicate Culotte vous maintient au sec durant 12h en fonction de votre flux.

Quels sont les symptômes ?

L’endométriose peut malheureusement atteindre toutes les femmes, cette maladie chronique reculerait à la ménopause. Les symptômes sont multiples (troubles digestifs, urinaires, les rapports sexuels peuvent être douloureux, fatigue chronique, des saignements plus fréquents sans même avoir de règles, des troubles de la fertilité).

Selon les médecins 30 à 40 % des femmes atteintes d’endométriose connaîtront des problèmes de fertilité, un chiffre alarmant. On différencie les douleurs de l’endométriose de douleurs menstruelles classiques par leur intensité.  

Comment prévenir l’endométriose ?

Actuellement, on ne peut pas  prévenir l’endométriose.

Les chercheurs évoquent notamment l’impact de certaines expositions environnementales (perturbateurs endocriniens). Il pourrait aussi avoir corrélation avec

Ce que l’on sait c’est que l’endométriose n’est pas systématiquement pathologique ;  on la qualifie aujourd’hui de maladie chronique, inflammatoire, bénigne et oestrogéno-dépendante

Aucun traitement définitif n’existe à ce jour, même si la chirurgie peut enrayer  l’évolution de certains cas pendant quelques années . La plupart du temps, le médecin prescrit un traitement hormonal en fonction de la  patiente et de son mode de vie. Ce traitement doit être pris dans la durée, une rechute est possible s’il est interrompu.

En ce qui concerne les formes asymptomatiques, un traitement n’est pas requis, car certaines femmes n’ont aucune manifestation et l’endométriose est découverte inopinément au cours d’un bilan de santé, ou d’infertilité. Mais les formes les  plus sévères exigent un suivi médical régulier. La prise d’antidouleurs, ou un traitement hormonal peut être conseillé par votre médecin. Ils ont pour but principalement de diminuer le tissu indésirable.

Cette maladie encore incomprise et complexe avec un diagnostic qui peut durer plusieurs années commence à être médiatisée.

Ces femmes vivent une réelle souffrance physique, avec des répercussions sur leur vie professionnelle et intime. Le plus souvent, elles se plaignent de ne pas être écoutées et entendues. Elles sont donc très fragiles psychologiquement”, décrit le Dr Sauvanet.

L’endométriose impacte le quotidien des femmes qui en sont atteintes, la vie amoureuse et professionnelle en pâtit fortement. Les douleurs sont si fortes les empêchant de bouger ou de se rendre au travail par exemple. En réalité, elles sont 66% à déplorer des effets négatifs sur leur vie sexuelle, 65% à voir leur bien-être au travail troublé par la maladie et  67% à ressentir un impact direct sur leur état psychologique.

En cas de doute, consulter un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme).

Nous vous recommandons d’aller faire un tour sur le site de  l’association Endo France qui vous donnera toutes les informations sur ce mal.

La culotte menstruelleun allié contre l’endométriose ?

Chez Ma Délicate Culotte, nous avons eu plusieurs retours de clientes qui souffraient d’endométriose et qui nous avouaient avoir adopté la culotte menstruelle depuis qu’elles avaient essayé.

L’absence de produit toxique dans les protections périodiques dans nos culottes menstruelles permet aux femme de se soulager d’un poids et supprimer un facteur de stress présent à chaque cycle de menstruations.

  L’arrivée des règles est souvent synonyme de contrainte, cette cohabitation forcée n’est en général pas une partie de plaisir. Doit-on s’arrêter de vivre durant cette période ? Chez Ma Délicate Culotte, nous avons envie de vous dire que non, la vie doit continuer.

Vous saviez que les règles étaient souvent vécues par les femmes comme un calvaire ? Un rendez-vous mensuel auquel nulle ne peut échapper à moins d’être enceinte ou ménopausée. Mesdames, ce n’est pas parce que vos règles se sont invitées qu’il ne faut plus bouger ! Certaines femmes les vivent plus douloureusement que d’autres et ne peuvent effectivement pas s’adonner aux activités sportives. Mais pour les autres, rien ne vous empêche d’aller à la piscine ou encore à la gym.

En parlant de sport, activités physiques et règles sont-elles rédhibitoires ? 

Avoir vos règles ne doit pas être une excuse pour éviter votre cours de Pilate !

Il est même conseillé de faire du sport durant vos règles, cela peut être un excellent moyen de réduire les douleurs minimes. Évidemment si vous avez trop mal, un seul mot d’ordre : repos.

Bonne nouvelle les filles, la pratique d’un sport peut raccourcir la durée de la période menstruelle. Car oui,les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer, après une bonne séance le cerveau commence à libérer des endorphines.

L’endorphine qui est un vrai rempart à la douleur, provoque une sensation de relaxation et de bien-être. Tout ce qu’il vous faut durant vos règles !

Il est cependant conseillé de pratiquer des activités dites “douces“, on évite le sprint ! Le yoga et ses mouvements sont particulièrement recommandés.

Pratiquer une activité sportive pendant votre cycle est possible !

Bien vivre ses règles au quotidien demande quelques aménagements.

Même en vacances à la mer ?

Ce serait fabuleux si les règles pouvaient prendre congé.

Malheureusement, elles vous suivent partout et s’invitent même sur votre plage aux Antilles. De quoi voir rouge !

Au quotidien, ce n’est déjà pas simple de gérer son cycle alors en vacances, on doit s’armer de patience et trouver les bonnes protections, combattre les éventuelles fuites ou encore les maux de ventre. De quoi se faire du sang d’encre pour la suite de son séjour.

Alors, oui vous attendiez vos congés impatiemment, tel un enfant attendant l’arrivée du père Noël, vous rêvez des jolies photographies de vacances que vous allez pouvoir faire. Surprise, un indésirable s’invite à la fête.

Ne vous inquiétez pas et n’annulez pas votre virée pour autant ! Avec juste un peu d’organisation, il est tout à fait possible de nager et de prendre du bon temps.

Les moins téméraires préféreront un bain de minuit, loin de la foule estivale.  

Tournez-vous vers un maillot de bain plus sombre pour prévenir un accident, porter par-dessus votre culotte menstruelle ou autre vêtement de plage plus couvrant.

Equipez-vous !

Apportez avec vous des protections féminines et ajoutez quelques culottes supplémentaires au cas où ! Pourquoi ne pas alterner cup menstruelle pour la plage, la piscine et nos culottes menstruelles une fois sorti de l’eau. Vous serez au sec durant 12 h, protection et confort assuré ! Contrairement à la cup ou le tampon à changer toutes les 3 h.

N’hésitez pas à prévoir des tenues confortables et ample afin de vous sentir à l’aise. Oui, les premiers jours des règles, vous allez vous sentir plus faible qu’à l’accoutumée. Afin de ne pas rester au lit et à regarder la plage de votre chambre, pensez à bien vous hydrater tout au long de la journée. En ce qui concerne la nourriture, privilégiez les aliments riches en fer, des protéines et des féculents afin de vous remettre sur pied.

Oui on peut se baigner pendant ses règles !

Et le sommeil dans tout ça ?

Les règles peuvent être causes d’insomnie, 30 % des femmes déclarent avoir du mal à dormir lors des cycles. Les causes sont multiples : douleurs au bas-ventre, maux de tête, seins douloureux, nausées, réveils nocturnes, anxiété, irritabilité… Beaucoup de contrariétés qui n’aident pas à rejoindre les bras de Morphée dans de bonnes conditions.

Pour pallier  ces tracas plusieurs solutions s’offrent à vous : on arrête de se coucher sur le ventre. En effet, cette position augmente le flux sanguin, on oublie les douches très chaudes qui ont tendance à augmenter la température corporelle. On évite aussi les boissons excitantes avant de se mettre au lit. En revanche, on vous conseille de dormir dans une pièce à 20° et on choisit surtout la bonne protection pour une nuit complète. Qui a envie de se lever dans la nuit trempée ?

Notre culotte menstruelle est votre alliée et vous gardera au sec durant 12 h !

Vous recherchez une protection hygiénique plus saine pour pouvoir dire adieu aux tampons et serviettes classiques ? Aujourd’hui, la culotte menstruelle est plébiscitée, on vous dit pourquoi.

Les règles font partie intégrante de la vie d’une femme, tout au long de son existence, une femme utilisera plus de 11 000 protections hygiéniques.

Aujourd’hui, les serviettes et tampons utilisés durant les cycles inquiètent la gent féminine, craignant notamment le syndrome du choc toxique. Une maladie infectieuse rare qui s’infiltre dans la circulation sanguine avant d’atteindre un ou plusieurs organes.

En effet, certains tampons sont composés de produits chimiques à l’origine de maladies très graves ou d’infections pouvant provoquer jusqu’à l’amputation d’un membre.

En France, la tendance est au naturel, certaines marques l’ont bien compris et ont pris le problème à bras-le-corps. Les solutions naturelles et écologiques ont vu le jour. On peut désormais trouver des alternatives durables : la culotte menstruelle, les cups ou encore les serviettes réutilisables.

Choisir la culotte menstruelle

C’est préférer une solution écologique et économique pendant les règles, car se protéger pendant son cycle est un poste de dépense important chez une femme. Nous le voyons avec la précarité menstruelle que l’on définit comme étant le manque d’accès aux protections hygiéniques, pour les femmes n’ayant pas les moyens de s’en procurer.

Les premières règles apparaissent généralement entre 11 et 14 ans et se poursuivent jusqu’à la ménopause. En moyenne une femme à environ ses règles 500 fois dans sa vie, cela à un coût !!!

Avec Ma Délicate Culotte, vous pourrez garder vos culottes menstruelles environ 6 ans. En comparaison avec les protections jetables, l’économie réalisée n’est pas négligeable.

En fonction de votre flux, 5 culottes menstruelles en moyenne, vous seront nécessaires pour chaque période de règles.

Les femmes, aujourd’hui, souhaitent se tourner vers une routine de règles plus saine. Les avantages de la culotte menstruelle sont multiples : économiques, zéro-déchet, pratique, elle permet d’améliorer la qualité de vie. Les chiffres sont effrayants, chaque année, c’est plus de 45 milliards de pollutions menstruelles, serviettes hygiéniques et tampons qui sont produits.

Avec la culotte menstruelle lavable et réutilisable, c’est donc moins d’emballage et la possibilité de réduire drastiquement son impact écologique. Il faut savoir que la capacité d’absorption d’une culotte menstruelle est d’environ trois tampons, ce qui est bien suffisant pour un flux léger à normal.

Pour information, les tampons et les serviettes mettent 500 ans en moyenne à se dégrader.

Comment fonctionne-t-elle ?

Adaptée à toutes les femmes, étudiantes ou plus âgées, les culottes menstruelles sont efficaces de jour comme de nuit. Cette culotte peut-être fabriquée en fibre de bambou ou en coton permettant à l’air de circuler plus facilement, et évitant la macération des fluides à l’origine des mauvaises odeurs dans les protections jetables classiques. Il n’y a donc ni parfum, ni produit toxique, ni perturbateurs endocriniens.

Ces tissus naturels sont sans risque pour la santé, le flux menstruel n’étant pas retenu à l’intérieur du vagin à l’instar de la cup, le syndrome du choc toxique est impossible.

Certifiées Oeko-Tex, elles sont très simples à utiliser. Appelées aussi culottes de règles, elles offrent une alternative confortable à ses utilisatrices. Elles tiennent très bien en place et permettent de bouger librement tout au long de la journée sans ressentir aucune gêne. À  l’inverse des tampons, cup et serviettes qu’il faut changer au moins toutes les trois heures. Ce sous-vêtement, sans risque pour la santé, esthétique et réutilisable à décidément tout pour plaire.

Conçue comme une culotte classique, on a ajouté une zone ultra-absorbante pour accueillir vos règles. À la différence de la serviette hygiénique jetable, ici pas d’irritation ou de démangeaison ! Chez Ma Délicate Culotte, vous pouvez garder la culotte menstruelle pendant au moins 12 heures, nos culottes sont lavables, réutilisables, anti-fuite et anti-odeur. Vous allez oublier que vos règles sont là !

Nous vous proposons des culottes menstruelles de différentes tailles, en fonction de votre flux et en plus, elles sont jolies.

En ce qui concerne le lavage, il est évidemment impératif de laver votre culotte hygiénique avant de l’utiliser une nouvelle fois. Il s’agit tout simplement de rincer la culotte à l’eau froide afin d’enlever les taches, puis la laver à la machine à 30°ou à la main. En prenant soin de vos culottes, vous les utiliserez pendant plusieurs années. Finalement, une sacrée économie sur le long terme !

Économique, écologique, pratique et esthétique la culotte menstruelle de Ma Délicate Culotte va vous plaire et devenir une pièce incontournable de votre dressing.

                                                                          « Changeons les règles ensemble »

                                                        Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.