🌿 -20% sur votre première commande avec le code ETE - Livraison colissimo 24/48 heures offerte 🌿
🌿 -20% sur votre première commande avec le code ETE - Livraison colissimo 24/48 heures offerte 🌿

L’endométriose un mal féminin

l'endométriose avec ma délicate culotte

L’endométriose, malheureusement encore trop méconnue touche environ une femme sur dix selon l’inserm, dont 1,5 à 2,5 millions de femmes entre 20 et 40 ans.

L’endométriose est d’autant plus grave qu’il s’agit d’une maladie gynécologique pouvant être asymptomatique. Mais aussi pouvant être à l’origine de graves complications gynécologiques.

L’endométriose est une maladie gynécologique silencieuse qui touche pourtant de nombreuses femmes. Mais alors comment faire pour la reconnaître et pour la prévenir ? 

Nous avons décidez de vous partager nos connaissances sur le sujet, #changeonslesrèglesensemble !

Une maladie encore difficilement diagnostiquée

Reconnaître l’endométriose

Très mystérieuse, cette maladie gynécologigue peut pourtant toucher toute femme en âge de procréer. Cependant l’endométriose est aujourd’hui encore difficilement diagnostiquée. Cela s’explique du fait que les consultations, les études et les médecins dédiées à cette pathologie sont trop peu nombreux.

Le premier signal d’alerte est les règles beaucoup plus douloureuses que d’habitude.

En effet, comme son nom l’indique, cette maladie se réfère à l’endomètre qui est la muqueuse tapissant la paroi interne de l’utérus. Lors de votre cycle menstruel l’endomètre s’épaissit afin d’accueillir une possible grossesse cependant s’il n’y a pas de fécondation. L’endomètre est alors éliminé par le vagin : ceux sont alors les règles

Les femmes touchées par cette maladie

L’endométriose se caractérise donc par une migration anormale de cellules de l’utérus vers les trompes, provoquant la formation d’un tissu endométrial hors de la cavité utérine. ( il faut attendre minimum 7 ans pour voir le phénomène apparaître). Après ce phénomène, on peut voir l’apparition de kystes ou de lésions.

De ce fait, le risque de déclaration d’endométriose est d’autant plus fort chez les femmes qui n’ont pas eu d’enfant. Également, chez celles qui ont des cycles menstruels courts ou encore des règles abondantes (plus de 80 ml de sang éliminé au cours de votre cycle menstruel). 

Malheureusement, aucun vrai traitement n’existe à ce jour, même si la chirurgie peut enrayer l’évolution de certains cas pendant quelques années. La plupart du temps, le médecin prescrit un traitement hormonal en fonction de la  patiente et de son mode de vie. dans tous les cas, que vous soyez symptomatiques ou asymptomatiques, parlez-en à votre gynécologue.

Une maladie difficile à prévenir

Les symptômes de l’endométriose

L’endométriose peut malheureusement atteindre toutes les femmes même si la probabilité d’apparition de cette maladie disparaît à la ménopause (dû à l’arrêt des règles). 

Les symptômes sont multiples ce qui rend le diagnostic encore plus difficile. Même si on peut différencier les douleurs de l’endométriose de douleurs menstruelles classiques par leur intensité. Voici quelques exemples : 

  • Troubles digestifs
  • Troubles urinaires
  • Rapports sexuels douloureux
  • Fatigue chronique
  • Saignements en dehors des règles

De plus, selon la médecine 30 à 40 % des femmes atteintes d’endométriose connaîtront des problèmes de fertilité. C’est donc un chiffre très alarmant. 

Malheureusement actuellement le diagnostic de l’endométriose reste encore trop flou.

Une maladie qui peut être à l’origine de complications gynécologiques

Les chercheurs évoquent l’impact de certaines expositions environnementales (perturbateurs endocriniens).

Mais la maladie pourrait aussi être liée à l’hérédité (une prédisposition génétique), à des malformations de l’utérus ou encore à la durée des cycles menstruels (un cycle menstruel dure en moyenne 28 jours).

Une chose est sûre : l’endométriose n’est pas systématiquement pathologique. Cette maladie est chronique, inflammatoire, bénigne et oestrogéno-dépendante (dépendant du taux d’oestrogène, hormone féminine).

En ce qui concerne la forme asymptomatique, aucun traitement n’est prescrit. Puisqu’il n’existe aucune manifestation physique de la maladie. En général l’endométriose est découverte au cours d’un bilan de santé, ou en cas d’infertilité. Cependant, les formes les plus sévères exigent un suivi médical régulier. La prise d’antidouleurs, ou un traitement hormonal peut alors être conseillé par votre médecin.

L’endométriose impacte le quotidien des femmes qui en sont atteintes, la vie amoureuse et professionnelle en pâtit fortement. Les douleurs sont si fortes qu’elles peuvent empêcher les femmes qui en sont atteintes d’aller travailler. 

En réalité, 66% des femmes déplorent des effets négatifs sur leur vie sexuelle. 65% d’entre elles déclarent que leur bien-être au travail est impacté par la maladie. 67% déplorent ressentir un impact direct sur leur état psychologique.

Ces femmes vivent une réelle souffrance physique, avec des répercussions sur leur vie professionnelle et intime. Le plus souvent, elles se plaignent de ne pas être écoutées et entendues. Elles sont donc très fragiles psychologiquement”, décrit le Dr Sauvanet. Nous vous recommandons d’aller faire un tour sur le site de  l’association Endo France qui vous donnera également des informations sur cette maladie gynécologique.

La culotte menstruelle, un allié contre l’endométriose ?

la culotte menstruelle et ses bien faits pour affronter l'endométriose

Chez Ma Délicate Culotte, nous avons eu plusieurs retours de clientes qui souffraient d’endométriose. Elles nous avouaient avoir adopté la culotte menstruelle car les protections jetables leur provoquent en plus des démangeaisons.

L’absence de produit toxique dans la composition de nos culottes menstruelles peut être une bonne chose pour vous si vous souffrez de cette maladie. La composition saine permet d’éviter tous contacts avec des perturbateurs endocriniens présents aujourd’hui dans les protections hygiéniques jetables.

Avec Ma délicate culotte vous vous sentez sereine. Vous portez une culotte tout à fait classique avec une protection pendant 12 heures. Soit toute une journée ou toute une nuit, peu importe la quantité de votre flux menstruel grâce à la fibre de bambou qui est dotée d’une absorption 5 fois plus importante que le coton.

 « Changeons les règles ensemble »

Prenez soin de vous avec ma délicate culotte.